jueves, 10 de mayo de 2007

Quand on est con, on est con

Voilà, c'est fait: Défense de gimoter. Bienvenus au méprisable monde du neofascisme. Et de retour au cauchemar des fondamentalismes. Pauvre France.

No hay comentarios.: